Arrêter le Cannabis

Comment   arrêter le cannabis?

Tous les fumeurs de cigarettes  ont déjà essayé une fois voir plusieurs fois dans leur vie  fumer du cannabis.

Le premier joint est souvent fumé entre copains, de plus en plus jeune, parfois 13 ou 14 ans. Pour ces adolescents, un accompagnement en hypnothérapie et parfois selon la profondeur du problème, une psychothérapie d’orientation Gestalt  peut aider à réduire, puis à arrêter la consommation de cannabis définitivement. Un accompagnement qui peut aussi, souvent  concerner les parents.

Certaines personnes que j’accompagne pour se libérer du cannabis au cabinet d’hypnothérapie et psychothérapie  à Lyon fument  entre dix et même vingt  joints par jour ou par semaine.
Le cannabis fait partis du champ des addictions et devient une vraie dépendance aussi puissante que la cigarette, que l’alcool, la cocaïne ou la boulimie ou les jeux pathologiques .

De plus en plus de fumeurs de cannabis me racontent leurs expériences douloureuses avec le cannabis comme :

– Des troubles du sommeil

– Des malaises accompagnés de vomissements

– Des crises d’anxiété et d’angoisses

– Des crises de paranoïa
 
– Des hallucinations
 
– Des « bad trips »
 

Vous Voulez vivre une vie  moins anxiogène, plus adulte et responsable? Alors oui sachez que c’est possible, maintenant ! 

Vous le savez déjà  comme beaucoup de fumeur  de  cannabis que fumer un joint ou vingt joints par jour ou par semaine, vous rends inactifs, vous fragilise et vous fait fuire la réalité et vous empêche de vivre une vie plus harmonieuse et responsable.

 

  » Je me sens plus libre, plus vivante et moins angoissée depuis que j’ai arrêté le  cannabis. »

    Sonia

 

 » J’ai pu découvrir dix mois après avoir  stoppé ma consommation de  tabac et de cannabis, c’est que je fuyais ma vie, je me berçais d’illusions, je me suis perdu, je me suis maltraité, aujourd’hui j’apprends à me pardonner et m’aimer profondément. »

    Merci  infiniment

        Mathias

 

COMMENT ARRÊTER
?
14

15
• Certaines personnes réussissent à arrêter de consommer d’un coup. Vous
serez sans doute agréablement surpris(e) par le fait que c’est moins difficile
que vous ne le pensiez. Peu de temps après, vous constaterez que vos idées
commencent à être plus claires, votre pensée plus rapide.
• Si l’arrêt brutal ne vous convient pas, fixez-vous de plus petits objectifs,
cela peut marcher aussi. Par exemple, planifiez un arrêt de trois jours
; une
fois que vous y êtes arrivé(e), repartez pour trois jours et continuez ainsi.
Essayez aussi de repérer les moments où vous fumez sans envie, pour lutter
simplement contre l’ennui ou par peur de situations (comme ne pas parvenir
à s’endormir, ou affronter une situation relationnelle difficile).
Ne pas fumer dans ces moments-là est déjà une démarche positive.
Quelle que soit la méthode, les accidents de parcours ou les rechutes sont
toujours possibles.
• Pour arrêter de consommer du cannabis, vous devez vous confronter à
votre propre désir de fumer. Vous allez essentiellement vous battre contre
une partie de vous-même. Arrêter de fumer du cannabis, surtout si vous
consommez régulièrement depuis un certain temps, c’est comme perdre
une vieille habitude.
Ne soyez pas triste d’arrêter, pensez-y comme une évolution positive de
votre vie.
• Pour cette raison, vous devez être bien préparé(e) et avoir un plan bien
établi à l’avance. Si vous suivez les étapes suggérées dans ce guide, vous
trouverez qu’il est plus facile d’atteindre votre objectif.
Êtes-vous bien décidé(e) à arrêter
?
Il est maintenant temps de choisir quand vous allez arrêter.

Quelle que soit votre décision, l’arrêt total ou progressif, choisissez le jour “J”,
votre jour d’arrêt.
Donnez-vous une semaine de préparation avant votre jour “J”.
C’est
votre
décision et
votre
engagement. Vous pouvez aussi envisager
d’autres changements en même temps, comme d’arrêter le tabac.
Je diminue ma consommation de cannabis
Je diminue le
:
J’arrête le
:
LE JOUR “ J ”
16

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *